Suisse

Uber menace de quitter la Suisse

Photo : Unsplash

L’entreprise de conduite privée ne veut pas être reconnue comme employeur pour ses chauffeurs et souhaite par la présente ne pas payer les diverses prestations sociales. Si aucune entente n’est trouvée, l’entreprise devra quitter le territoire.

Publicité

 

Payer des cotisations sociales pose problème à Uber.

Le patron d’Uber Suisse indique que définir Uber comme un employeur pour tous les chauffeurs qui utilisent la plateforme est une ligne à ne pas franchir. Car si Uber était reconnu comme employeur, la firme devrait payer des cotisations sociales à ses chauffeurs, comme tout employeur en Suisse.

En Suisse, il n’existe que deux catégories dans le droit du travail si vous payez un salaire, la première est le fait d’être employeur et la seconde être indépendant. Aucun statut n’existe à l’heure actuelle pour les entreprises comme Uber. Unia, s’est fortement opposé au début du mois à la création d’une troisième catégorie, comme le proposait le PLR ainsi que les Vert’libéraux.

Cliquer ici pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Dernièrement

To Top